Spectacles de Marrakech : l'enfer du décor !

Diaporama réalisé à partir de photos prises sur la Place Jemaa el Fna et dans le souk attenant de Marrakech...

Spectacles de Marrakech: l'enfer du décor...

Par Michel AYMERICH (sur la base d'un article plus ancien actualisé)

 

À Marrakech, la Place Jemaa-El-Fna doit une partie de sa renommée aux traditionnels charmeurs de serpents. L’imposture de leur talent ne serait que magie si elle n’induisait pas la maltraitance des cobras, des vipères heurtantes, des couleuvres de Montpellier et autres, aux fins de la perpétration d’un bien douteux spectacle moyenâgeux. La plupart de ces belles espèces sont soit menacées d’extinction en Afrique du Nord, soit sont en régression alarmante. Ceci contribue au consternant appauvrissement général des écosystèmes du Maroc.

 Les serpents sont sourds et n’entendent pas la musique. Les « charmeurs » ne charment donc que des badauds et des touristes maintenus dans l’ignorance des tenants et des aboutissants, notamment désinformés des mœurs réelles des ces remarquables espèces.

 

Les seuls à se dresser...

Les seuls qui se dressent face à la flûte sont les cobras. Les représentants de cette espèce adoptent instinctivement le comportement défensif de cette spectaculaire érection, toute coiffe déployée dès qu'ils se sentent menacés d'une présence hostile. C’est ce comportement qui depuis toujours fascina les hommes qui y voient là un trait de noblesse.

 Une fois prélevés dans la nature, ces animaux ont la plupart du temps leurs crochets venimeux arrachés, à moins qu'ils n'aient subi une ablation grossière de leurs glandes venimeuses. Dans les deux cas, ces pratiques occasionnent l’apparition d’abcès qui provoquent une mort lente et douloureuse. Il existe quelques rares exceptions qui confirment la règle, mais sur un point la règle ne connaît hélas aucune exception, indépendamment du fait que leurs crochets soient arrachés ou non. Ces serpents, privés d'eau et de nourriture, et fréquemment manipulés Place Djemaa El Fnaa (et ailleurs), contraints d'adopter systématiquement une position de défense absolument stressante, meurent TOUS et sans exception d’épuisement après quelques semaines, voire quelques mois. Deux ou trois tout au plus. Il n'y a qu'à observer le sort des couleuvres de Montpellier et autres... J'en sais, hélas, quelque chose, ayant observé le phénomène avec le parti pris d'une de ces trop rares personnes sensibles au sort des serpents.

 Je peux également témoigner que nombreux sont les malheureux cobras, vipères heurtantes et de Mauritanie, couleuvres de Montpellier et couleuvres fer à cheval qui, « attendant » d'être vendus, sont maintenus, parfois des mois durant, dans des boites infectes où beaucoup finissent par mourir de soif ou de faim avant même leur déportation.

 Ne pouvant plus se nourrir par eux-mêmes, les cobras peuvent être gavés de force. Ils ont ce triste privilège que n'ont pas les autres serpents, leur valeur marchande étant beaucoup plus élevée. Mais leur mort est programmée. Déjà affaiblis par leurs conditions de détention, stressés par de fréquentes manipulations ou par l’obligation qui leur est faite CHAQUE JOUR pendant de longues durées d’adopter une posture de défense, ils meurent après une courte vie moribonde, au service de la cupidité et d’une bêtise inhumaine.

 J'ai ainsi été amené à récupérer à plusieurs reprises des couleuvres et des vipères déshydratées, lesquelles ont bu des heures durant et ceci de manière répétée pendant plusieurs jours...!

 Un cobra qui m'avait été remis par une connaissance qui n'avait pas su le maintenir en bonne santé en captivité est mort d'épuisement dans mes mains... Il aura connu une longue agonie avant même d'être exposé dans un spectacle d'un autre temps.

 

Le revers d'une illusion...

 C'est la triste réalité, le revers d'une illusion à laquelle beaucoup s'accrochent pour maintenir coûte que coûte leur rêve d'être dans un pays des mille et une nuits.

 Pourquoi alors voit-on tellement (beaucoup trop) de touristes marocains et étrangers, notamment français, se repaître de ces spectacles lamentables ? Pourquoi ne les voit-on pas plus souvent s'insurger face à ces abominations, illustrées sur cette place et dans le souk attenant par de tels spectacles et exhibitions d’animaux ?

 Serpents, fouettes-queue, caméléons, tortues, écureuils, singes magots, babouins importés, rapaces diurnes et nocturnes, étroitement incarcérés, dénutris, assoiffés, dérangés, manipulés, abasourdis, blessés, sont ici illégalement et honteusement en étal. Pour combien de temps encore ?

 Tous condamnés, parfois déjà agonisants, morts-vivants ou massacrés ? Parmi ces derniers : des panthères, des servals, des loups d'Afrique, des zèbres, des autruches, des pythons de Seba, des crocodiles nains d'Afrique, des varans gris..., pourtant pour certains inscrit en Annexe I de la Convention de Washington ! Et bien que le Maroc ait signé et ratifié cette Convention ! La stupide complaisance des uns et des autres, dont des touristes, aura seule permis pendant ces longues années une telle hécatombe. Pendant combien de temps encore ?

 

Un relativisme culturel suspect...

 Curieux, comme ce qui semble être inadmissible en France et en Europe le devient au Maroc, au nom d’un relativisme culturel aussi suspect que dangereux. C'est vrai pour tout. Cela ne s'arrête pas aux espèces en dangers, aux écosystèmes saccagés ou anéantis, à la maltraitance des ânes et des chiens !Le Maroc ne doit pas devenir un pays de droit...

 C’est pourtant oublier que là où il y a des acquis, en France ou ailleurs, ceux-ci ont été obtenus après un long parcours de luttes des citoyens concernés, lesquels ont bénéficié de solidarités internationales... Tant il est et reste vrai que l’oppression qu’elle quelle soit, y compris à l’endroit de ceux qu’on appelle commodément « les animaux », comme à l’égard des femmes ou des hommes d’autres conditions sociales et/ou races, a été et reste, bien qu’inégalement, un mal partageant des racines communes que nous constatons partout sur cette planète.

 En ce troisième millénaire, à l’heure d’une extinction massive des espèces et d’une prise de conscience internationale pour le nécessaire respect dû à toutes formes de vie, notamment sauvages, il est grand temps de ne plus affirmer que toutes les traditions sont à respecter. Avec ses festivals, sa richesse historique et sa réputation de ville phare du tourisme marocain, la belle cité de Marrakech vaut bien mieux que ça !

 

Détournons-nous, boycottons...

 Badaux, touristes, svp, détournez-vous des spectacles indignes* qui maltraitent les animaux, ou mieux encore, dénoncez-les ! Détournez-vous de ces dompteurs de petits singes, attachés court et contraints, sous les coups, à exécuter de consternantes pirouettes. Détournez-vous aussi de ces sordides marchands du souk qui proposent des animaux morts ou vifs, pour la plupart espèces protégées.

 La loi marocaine interdit l'exploitation et le trafic d’espèces animales et végétales protégées.

 Place Jemaa-El-Fna, il y a un Commissariat de Police, n’hésitez pas à aller demander l'intervention des représentants de la loi qui ont pour obligation d'intervenir !

 Signez la pétition suivante :

http://www.avaaz.org/fr/petition/Halte_au_trafic_illegal_despeces_protegees/

 

* J'ai écrit un article où je fais des propositions qui pourraient constituer une base de réflexion pour la mise en place d'une alternative:

http://www.michel-aymerich.com/2013/07/03/proposition-d-alternative-aux-actuels-spectacles-moyen%C3%A2geux-pr%C3%A9sentant-%C3%A0-marrakech-des-serpents-des-singes-magots-et-d-autres-animaux/

Autre article (avec diaporama et vidéo) qui démontre que les cobras n'agressent jamais les hommes... : "Capture d'un cobra au Maroc et réflexions sur les cobras et les hommes!"

Nous partons à la recherche d'un cobra. Nous sommes au printemps 2008. Les serpents doivent chercher à s'accoupler et donc s'aventurer plus qu'à d'autres périodes de l'année hors de leurs terriers. je suis toutefois sceptique quant à nos chances de succès. La pression anthropique, notamment sous la forme de captures par les Aïssaoua, est dévastatrice ! Mais la chance est au rendez-vous... Lire!

Voir bande annonce du documentaire diffusé sur Ushuaïa-tv

DOCUMENTAIRE OU L'ON ME VOIT PRÉSENTER DIVERS SERPENTS: COBRA, COULEUVRE DE MONTPELLIER, SERPENT DES SABLES, ECHIDE A VENTRE BLANC, VIPÈRE A CORNES..., mais aussi où il est question du devenir du singe magot!

Films et vidéos...

Écrire commentaire

Commentaires : 16
  • #1

    Delacre Jean (mercredi, 18 septembre 2013 14:16)

    Tu as mille fois raison, Michel, toutes ces pratiques au nom d'une culture ancestrale sont indignes d'un pays civilisé.
    J'ai été à ce commissariat de police dont tu parles avec Michel et Daisy Tarrier pour porter plainte et tester leurs réactions. Quand nous leur avons demandé: qu'allez-vous faire, ils nous ont répondu en riant: RIEN. !!!
    Et nous sommes sortis sous les quolibets.
    Dur dur de faire cesser des pratiques bêtes et méchantes, mais ancrées dans la société, même si elles sont aussi cruelles qu'inutiles.
    Mais voilà, si chaque touriste ou naturaliste de passage fait comme nous, et porte plainte au même commissariat, peut-être cela finira-t-il à débloquer leur mauvaise volonté d'appliquer la loi.

  • #2

    bouab (dimanche, 05 avril 2015 13:46)

    C est abominable inhumain la direction des eaux et forets doit intervenir une loi doit etre appliquee le plus rapidement possible les associations doivent se reunir la main ds la main et dire non a la maltraitance des animaux dans notre pays pourquoi pas un sit in

  • #3

    Michel Aymerich (vendredi, 29 mai 2015 15:19)

    Cher Bouab, il faut que par milliers vous adressiez une LETTRE OUVERTE aux Eaux et Forêts, et au Roi, à ce sujet! Autrement, ils continueront à laisser faire tout en prétendant officiellement le contraire...

  • #4

    Moh (lundi, 18 avril 2016 19:25)

    Malheureusement , beaucoup de lois et de droit ne sont pas respecté au Maroc , les autorité laissent faire dû moment que ça continue a attiré les touristes en mal de sensations .
    Tu aura bo écrire toutes les lettres que tu veux , ils te répondront même pas , les charmeurs de serpente sont des campagnard sans aucune pitié qui pourrait même égorgé un homme dans une rixe , alors qu'est ce qui en ont a faire de la maltraitance de ces pauvres reptiles .
    Franchement rien qu'à cause de cette maltraitance je déteste Marrakech et je n'y vais plus depuis des années quand je part en' vacances au Maroc .
    De toutes façons certaines personnes dans ce pays sont dénuée de toute miséricorde , que ce soit envers leurs prochain et encore plus pour les reptiles.
    Bon courage Michel et je continue dire que tu est un le meilleur défenseur du droit des reptiles dans un pays ou personnes ne se respect (enfin pas tous heureusement).

  • #5

    Michel Aymerich (lundi, 18 avril 2016 21:59)

    Je sais que vous avez/tu as raison dans la situation actuelle, mais toute situation finit par changer.
    N'es-tu pas toi même Marocain ou d'origine marocaine? Est-ce possible que tu sois seul à penser comme tu le fais? Je pense que bien que tu sois minoritaire, d'autres pensent comme toi...
    Les critiques des uns et des autres s'accumulent.
    Des associations se créent.
    La société civile prend progressivement conscience d'elle même, notamment les Berbères ou Amazighs qui finissent par démontrer à tous que les Marocains sont majoritairement amazigh et que la "culture" du pillage des ressources, de la nature, de la faune, ont largement une origine importée et que quoi qu'il en soit continuer comme avant devient impossible...
    Et alors, un jour, des changements deviennent possibles.
    Nécessité oblige!
    Bien à toi...

  • #6

    Moh (mardi, 19 avril 2016 20:01)

    Salut , Michel , j'espère que tu te porte bien , non je ne suis pas marocain , je suis italien d'origine mais né en France et on peu dire casawoui car j'y passe chaque hiver depuis plus de 10 ans , et la première fois que j'ai été au Maroc c'était il y a 25 ans .
    Je connaît bien la mentalité marocaine et avant qu'ils prennent conscience qu'ils ont piller toutes la faune , il s'en coulera de l'eau sous les ponts .
    Il sera même peut être trop tard , car déjà la population de naja hajae est quasiment en voie de disparition au Maroc .
    J'étais collectionneurs de venimeux en France et c'est pour cette raison que je m'intéresse de prêt a ce pillage des reptiles au Maroc .
    A casa il y a même depuis longtemps un ivrogne qui exhibe un pauvre singe mago , et j'ai remarquer que chaque années il en a un différents (plus jeune) , enfin tous ça pouf te dire que même en plein centre ville de Casablanca les autorités le laisse avec son singe qu'il maltraite a la vue de tous .
    Je suis peut être pessimiste , mais tous comme toi (qui est marocain) je connaît le Maroc et d'ici que les choses change , il s'en passera des siècle.
    Pour ce payé des 4x4 a 100 millions de dh ils sont fort mais pour préservé leur faune c'est autres chose.
    Prend soins de toi mon ami et ne baisson pas les bras , moi je fais circuler la pétition au max .
    Cordialement

  • #7

    sonia (mercredi, 20 avril 2016 11:02)

    bonjour à tous amis de la faune et la flore, lors de mes séjours à azrou j'ai vu des jeunes marocains donnaient du coca aux singes, au lac d'aguelmam azigza, les campeurs de l'été certains pas tous ( lance pierre sur les oiseaux et aussi sur les magots pour ne pas qu'ils viennent voler leurs nourritures. Prévention et sécurité, sensibilisation obligé dans ces secteurs où les animaux sont les proies facile des humains. toute seule , j'ai fait de la protection mais je n'y suis pas tout le temps. Merci

  • #8

    Michel Aymerich (mercredi, 20 avril 2016 12:29)

    Bonjour, je pensais que tu t'appelais Mohamed et étais Marocain...
    Quant à moi, je ne suis pas non plus Marocain, mais Français né à Casablanca. Mon engagement s'explique certainement en grande partie par mon origine européenne. La tendance à l'indifférence complice prévalant majoritairement chez les Marocains en ce qui concerne l'état désastreux de la faune sauvage, notamment l'état des populations de cobras. Là, c'est même plus que de l'indifférence complice.
    L'immense majorité, totalement ignare en la matière, croit qu'un bon cobra est un cobra mort. Un cobra capturé, c'est donc pour les ignares un cobra de moins dans la nature. Une nature de moins en moins naturelle et de plus en plus saccagée et aseptisée!
    Je suis donc d'accord avec toi. Toutefois, le mince espoir, reflété par ma réponse précédente, subsiste que des changements auront lieu en la matière consécutivement à l'action de quelques associations. Toutefois, celles-ci demeurent trop faibles et trop peu axées sur une critique sans compromis des autorités qui laissent faire. Le problème est largement politique. Au Maroc, les libertés démocratiques sont peu développées. La critique est souvent encore mal vue de la part de beaucoup de Marocains qui peinent à développer en eux un regard critique envers tout de qui touche à autre-chose qu'à la religion. La faune et les serpents en général, voilà un thème qui ne suscite pas les passions protectrices.
    Dans ma réponse précédente j'évoquais les Amazighs. Je pense que de ce côté là quelque-chose bouge et fera bouger dans de nombreux domaines. L'écologie, par exemple et tout ce qui y est logiquement rattaché: l'état désastreux des populations de cobras, les singes magots menacés de disparition, les forêts de cèdres saccagées, etc.

  • #9

    Michel Aymerich (mercredi, 20 avril 2016 12:43)

    Bonjour Sonia, j'ai vu la même chose à Azrou. Et ce en présence de gardes des Eaux&Forêts! Il faut protester le plus souvent possible à travers la presse, sur les réseaux sociaux, sur place, prendre des photos et surtout des vidéos à mettre sur Youtube! Ce sont, me semble-t-il, des moyens à terme efficaces pour faire bouger les autorités... Si elles ne bougent toujours pas, alors la preuve est apportée qu'il faut un grand nettoyage au sein des Eaux & Forêts et engager des réformes de fonctionnement, recruter de nouvelles têtes, encourager la critique interne et par voie de presse des agents des Eaux & Forêts, etc. En tout cas merci pour votre témoignage!

  • #10

    moh (mercredi, 20 avril 2016 17:32)

    Salut Michel , je m'appelle effectivement Mohamed car je suis converti depuis plus de 15 ans a l'islam , je suis d'accord avec toi pour dire que les marocains ont peur de critiqué (surtout le gouvernement).
    Quand a la religion , je peux te dire que c'est le pays musulman ou j'ai vu le plus d'hypocrisie (et pourtant j'en ai fait pas mal) ils font les 5 prières , mais tout de suite après ils s'insultent, ce volent , ce bagarrent et quand je te parle d'hypocrisie c'est aussi aux niveau du crédit qui est totalement interdit et fait partie des plus grand péchés en islam et pourtant tout le monde fait des crédit pour acheté des range rover ou autre jaguar a des millions de dihram , donc ils ne respectent même pas leur religion et ne craignent pas Allah comme il ce doit , donc comment veux tu qu'ils respect la faune !
    Oui je sait que tu est casawoui , je connaît ta biographie et je te suit dans ton combat et ton engagement depuis des années , quand je regarde tes documentaires j'en ai les larmes aux yeux quand j'écoute tes commentaires véridique , on sent la sincérité et l'amour que tu porte aux reptile , tu l'ai aiment autant que toi même et les hommes comme toi sont rare .
    Je t'admire depuis des années , ça me touche vraiment quad tu attrape un cobra pour le relâcher dans un endroit ou il ne risque pas de se faire tué ou sacrifier et que tu lui dit (c'est pas toi le danger et le méchants , c'est l'homme) ou (escuse moi i de t'embêter pauvre cobra , c'est pour ton bien ) bref j'aime tes reportage et l'amour que tu porte a nos reptiles .
    Vraiment in a cassé le moule des hommes comme toi .
    Espérons vraiment que ça bouge au Maroc , aussi rapidement pour le respect des lois que la technologie qui elle bouge a vitesse grand v .

  • #11

    Michel Aymerich (jeudi, 21 avril 2016 01:23)

    Oh merci, c'est sympathique de suivre mon combat sans espoir à court terme et sans grand espoir dans le fonds, concernant le Maroc et tous animaux autres que des ongulés. Quoi que ces derniers, une fois réintroduits, deviennent la proie de braconniers argentés, sans que la loi puisse leur être appliquée...
    C'est la raison pour laquelle, bien que je ne renonce pas ni ne délaisse définitivement le Maroc, je m'oriente de plus en plus vers la Chine et l'Asie. La raison étant en premier lieu la sécurité offerte aux voyageurs, en second lieu l'idée optimiste que la culture là-bas offre l'espoir de l'adoption de lois respectées. Toute la différence avec des lois qui demeurent sur le papier...
    Et puis, la Chine, comme l'Asie sont fascinantes: une richesse faunistique méconnue, des serpents sublimes!
    Pour le reste, il y a dans ce que tu m'écris la perspective de longues discussions. Je propose d'en parler en privé. Écris moi sur mon adresse de contact, je pourrai te répondre...

  • #12

    Michel Aymerich (jeudi, 21 avril 2016 01:26)

    PS: j'oubliais. Dans quelque temps, sans doute au mois de juillet ou bien en août 2016, j'envisage un voyage naturaliste dans des réserves naturelles du sud de la Chine, accompagnées de visites de fermes d'élevage de serpents: cobras royaux, cobras de Chine, vipères des cent pas...
    Le but du séjour sera tant naturaliste que photographique et culturel.

  • #13

    Moh (jeudi, 21 avril 2016 19:35)

    Salut Michel,
    Oui en Chine il y a un peu plus d'espoir de faire appliquée les lois et le respect de la faune , quoi que j'ai enregistré un reportage avec l'herpétologiste Zoltán takács et un abrutit de photographe qui voulait absolument photographié des clients d'un resto au Vietnam ou ont servait du naja kaouthia a la carte :-(
    Les asiatiques sont malheureusement autant destructeur de la faune (reptiles) mais il y a plus de chances de faire changer les mentalités en Asie qu'au Maroc.
    Le problème chez les asiatiques c'est qu'ils ont de vieilles croyances qu'en bouffant du coeur de cobra ils vont être super performant niveau sexuelle ou que ça va les guérir de je ne sait quel maladie , ils sont aussi entêté que les marocains et pour mettre fin a leurs croyances (aux asiatiques) c'est pas gagné .
    En attendant les cartes des restos en Chine, Vietnam, Cambodge ect...comporteront pendant encore longtemps du serpent (surtout du naja).
    Vraiment ça me dégoûte :-(
    Mais bon , c'est un long combat .
    Ton voyage naturaliste est vraiment une bonne idée pour faire découvrir aux gens ces merveilleux reptiles que sont les naja et ophiophagus hannah, ça devrait être vraiment sympa un voyage pareil .
    Je ne manquerait pas de te contacté en privée Michel et ont parlera plus longuement de ces problèmes .
    Merci et prend soins de toi .
    Lah hafdek comme ont dit dans ta ville d'origine .

  • #14

    Moh (mardi, 03 mai 2016 20:03)

    Salut Michel , je t'ai envoyé e invitation sur facebook .

  • #15

    moh (mercredi, 04 mai 2016 03:07)

    C'est moh f....... G........., ça me ferait plaisir de te présenté mon ancienne collection de reptiles venimeux qui m'ont été saisie pour défaut de cdc aoe

  • #16

    Michel Aymerich (mercredi, 25 janvier 2017)

    Bonsoir, j'avais complètement oublié de te répondre et redécouvre par hasard tes messages. Ah propos, tu peux me contacter en m'écrivant sur la page qui s'ouvre quand tu cliques sur l'onglet "Contact"!